La NEWS de décembre 2020
Dans le monde de la serrure, de la sécurité, vous êtes considéré, connu et reconnu. Racontez-nous votre parcours… 

Jacques Peyronnet :  Très simple je n’ai eu que deux employeurs : Dix années de 1963 à 1973 en tant que directeur export et recherche développement chez Fichet ou je tombe amoureux des serrures et des coffres, puis dix-neuf années chez Sargent & Greenleaf en tant que Vice President European Operations dont je crée et dirige la filiale en Suisse. En 1992 retour en France, Création d’INITAL SA, distributeur des serrures S&G, puis introduction des marques Wittkopp et ABLOY en France. En 2002 vente du département ABLOY au groupe ASSA ABLOY et développement de la gamme du verrouillage codé : CodeCase, CodeBolt, CodeVitre, CodeBox.
Vous êtes un spécialiste, un expert de la « fermeture », un amoureux, on peut dire, un orfèvre de la serrure !

JP :  En effet, et cela m’a d’ailleurs valu d’être membre honoraire à vie de la Master Locksmith Association au Royaume uni (1) et fondateur de ERSI Esperti Riferme Serrature Italia (2)
Transmettre fût tout au long de votre vie professionnelle une « obsession », et il a fallu penser un jour transmettre la société Initial Sécurité…Pourquoi Monsieur Martineau ? Qu’avez-vous aimé chez lui ? 

JP :  J’ai aimé son dynamisme, sa motivation, sa curiosité, son envie d’apprendre et… son appétence pour les travaux manuels, oui tout cela et aussi sa volonté et sa capacité de transmettre à d’autres ce que je lui ai transmis !
Et quelle vision avez-vous donné du marché de la serrure haute sécurité à Monsieur Martineau ? 

JP : : La délocalisation et la désindustrialisation ont réduit le marché dit de « première monte », celui des fabricants de meubles de sécurité.
Mais celui de la modernisation du parc existant avec les fonctions nouvelles de l’électronique est florissant auprès des installateurs, coffretiers dépanneurs et installateurs d’alarme.
Quant au verrouillage codé son potentiel de croissance est très important.
 Alors selon vous, comment va évoluer ce marché ? Quelles solutions ? (Mécaniques, électroniques, digitales, …) Quels acteurs ? (Fabricants de coffres, d’armoires fortes, vestiaires, …) Quels usages ? (Entreprise, maison, banques, état, …)

JP : Les dégâts de la mondialisation laissent espérer la relocalisation de certains fabricants. L’électronique détrône la mécanique dans les serrures à codes mais la mécanique perdure dans les serrures à clé. Tous les segments de marchés sont à servir via les professionnels de chaque secteur. 
 Quels conseils avec un grand C donneriez-vous aux Hommes qui travaillent dans le milieu de la serrure ? 

JP :  Aimez ce que vous faites et faites ce que vous aimez.
 En une phrase, pouvez-vous décrire Initial Sécurité telle que vous l’imaginez demain…  

JP :La source adorée des professionnels pour les serrures sérieuses, les « TopLocks ! »